PLASTIQUES ET COMPOSITES DANS LES VEHICULES RENAULT

Historique

22 - Les recherches

Après la Commission des Recherches, c'est le Laboratoire Central qui a piloté les Questions de Recherche au sein de la Direction des Recherches et Développements Automobile (DRDA)

Puis, pour dialoguer avec le Ministère de la Recherche et profiter ainsi d'aides de l'Etat sur des programmes concertés, la Direction des Affaires Scientifiques et Techniques (DAST) a été créée.
De jeunes ingénieurs étaient ainsi placés dans les différents secteurs qui avaient des Questions de Recherche à traiter.
La recherche, même si elle n'aboutissait pas, avait au moins le mérite de les familiariser avec la construction automobile.

Au bout de quelques années, la DAST est devenue la Direction de la Recherche (DR) avec un accroissement d'activité, de surface, de personnel et de budget.
Les Questions de Recherche concernant les plastiques et les composites, auxquelles j'ai participé, ont été successivement pilotées par MM. Dera, Vaysse, Costes et Roma.
Bien que nous donnions un avis défavorable sur certaines voies de recherche, nos responsables s'y engageaient parfois quand même, sous les pressions des médias, des fournisseurs, des officiels ou des indiscrétions de couloir. Cela ne m'empêchait pas de respecter ensuite les décisions prises. Pour ma part, en plus de déplacements en Europe, j'ai eu la chance d'effectuer 3 missions aux USA, 2 en Scandinavie et 1 en Israël, pour le compte de la DR.

Je pense que l'abondance de moyens ne favorise pas toujours l'imagination. L'expérience, l'intuition et la débrouillardise permettent de surmonter les pénuries en développant des idées de simplifications et d'économies.
Il ne faut pas vouloir tout faire soi-même, mais ne pas hésiter à utiliser le savoir et les moyens des autres secteurs de l'entreprise (ou de l'extérieur, innocemment et discrètement)
Une de nos devises était "ne pas faire soi-même demain ce que nous pouvons faire faire par un autre aujourd'hui"
Nous avons pu vérifier que les meilleures équipes de recherche étaient des équipes hétérogènes, c'est à dire composées de diplomés et de formés sur le tas, de nouveaux et d'anciens, d'intellectuels et de manuels, d'hommes et de femmes, animées par un chef de projet reconnu par tous.

Retour à la page d'accueil Retour au sommaire Page suivante