PLASTIQUES ET COMPOSITES DANS LES VEHICULES RENAULT
Documents

1/4

Le présent document est une copie partielle du compte rendu d’origine.

COMPTE RENDU DU VOYAGE AUX ETATS-UNIS DE MM. ARCIET et JEANNE

Notre voyage, minutieusement préparé par notre Direction, avait pour but :

  1. d'étudier l'emploi du plastique dans la fabrication des outillages,
  2. d'analyser les procédés modernes de fabrication tôlerie et assemblage,
  3. d'examiner en détail les différents et nombreux dispositifs d'automation appliqués aux lignes de presses.

Dans le rapport qui suit, rapport malheureusement incomplet, (nos visites trop rapides ne nous ayant pas permis de tout approfondir comme nous l'aurions voulu), nous nous sommes efforcés de condenser, par usine, et dans l'ordre de nos passages, nos observations et les renseignements divers qui nous ont été donnés par le personnel des usines visitées.
Nous avons noté d'une façon particulière tout a ce qui pouvait trouver une application totale ou partielle dans nos usines, et c'est avec intention et dans le but bien précis d'attirer fortement l'attention de ceux qui nous liront, que nous nous sommes répétés, que nous avons reprécisé dans plusieurs comptes rendus, certaines conceptions, certains détails de construction et d'emploi de matériel et d'outillages.
Nous avons vu en activité des usines anciennes et des usines nouvelles Les premières ne le cédaient en rien au point de vue activité aux secondes, et nous y avons noté des rendements horaires très élevés.
Les anciennes malgré leurs machines mal implantées, et avec du matériel imparfaitement adapté (vu son âge) avaient tout de même fait le maximum pour rendre automatique leur fabrication et en améliorer la qualité.
Les nouvelles, imposantes par leur espace vital et leur ordonnancement, par leurs bâtiments spécialement construits et leurs machines neuves à commande inférieure disposées en ligne de fabrication, leurs allées bien dégagées, avec des moyens de manutention nombreux, nous ont fait une très grosse impression.

Dès notre arrivée, aux halls de réception, nous sentions que l'ordre et la discipline devaient être de règle et nous en étions vite convaincus.
Dans ces usines, tout est méthode. La technique la plus poussée du présent est minutieusement appliquée mais le futur n'a pas été oublié. Les changements de lignes, rendus obligatoires par de nouvelles études, leurs prolongements, les agrandissements de bâtiments, le renforcement des moyens de manutention, l'augmentation des cadences, etc... ont été envisagés, prévus,
Les chefs nous ont paru d'un dynamisme remarquable et nous avons retiré l'impression, à tort ou à raison, que les Directions n'avaient et ne poursuivaient méthodiquement qu'un seul but actuellement : augmenter sans cesse et progressivement le rendement de leurs usines.

Pour faire de l'automation

Il est évident, quelles que soient les fabrications, que l'étude et la réalisation doivent marcher en accord si l'on veut produire à un bas prix de revient. Ceci est d'autant plus vrai dans la construction carrosserie automobile où l'application de l'automation impose certaines obligations si l'on veut vraiment que cette automaticité soit payante.

Etude

Il est certain par exemple que si les études ne tiennent aucun compte de la qualité de nos matières premières au moment de définir les pièces d'une carrosserie, la fabrication se retrouvera devant des problèmes, insolubles, en automation.

Page 2 du document d’origine

De plus, l'application rationnelle de l'automation est impossible,
- si les emboutis sont difficiles et entraînent une casse importante,
- si les emboutis sont trop encombrants et de manutention peu aisée,
- si les emboutis sont déformables,

Par contre, l'utilisation de pièces similaires, pour la construction de plusieurs types de véhicules faciliterait l'automation tout en simplifiant la tache de nos ateliers de fabrication.

OUTILLAGE

La technique de conception et de construction des outillages est également soumise à certaines règles impératives dont il paraît à première vue, difficile de s'écarter.

MANUTENTION

Les systèmes de manutention entre presses doivent être standard et réglables afin de rendre possible leur utilisation dans tous les cas.
Ils doivent :

Page 3 du document d’origine

 Les seuls appareils non standard vus sont les basculeurs servant au retournement des pièces. Nous en avons remarqué de tous types :

Certains de ces systèmes sont représentés schématiquement dans notre compte-rendu.
I1 est certain que les préposés aux études et à la réalisation des manutentions aux U.S.A. ont sur nos techniciens de très gros avantages :

Alors que ceux-ci devront tout concevoir et réaliser, nos collègues américains bénéficient du concours de fabricants extérieurs spécialisés en la matière. S’ils n'ont pas de service automation, ils peuvent s'adresser à des spécialistes, Ils trouvent également dans le commerce, disponible immédiatement, tout le matériel dont ils peuvent avoir besoin et à un prix relativement bas, la concurrencene faisant pas défaut.

PLASTIQUE

Les visites que nous avons faites dans les usines de fabrication d'outillages nous ont permis de constater que l'emploi du plastique était généralisé et avait complètement supplanté le cerrobend pour la construction des outillages.

Chaque atelier d'outillage et chaque usine spécialisée dans les fabrications en plastique ont leur technique propre et emploient des produits différents - Polyesters ou Époxy - le choix dépend uniquement de la précision désirée, précision plus ou moins poussée suivant l'utilisation de la pièce produite.
Technique également différente dans la conception des châssis et dans le choix des éléments de départ.

Pratiquement, les stages de nos deux collaborateurs TABOUREAU et LOUCHARD chez WARREN, KISCH et RENAUD plastics nous permettent d'envisager le démarrage de fabrications en plastique à la Régie avec confiance. Nos deux collaborateurs ont bien travaillé et, nous croyons, bien appris.

Page4 du document d’origine

ORDRE DES VISITES EFFECTUÉES PENDANT NOTRE SÉJOUR

Lundi 26 avril 1954 :
- BUDD à PHILADELPHIE

Mardi 27 avril 1954 :
- BUDD à PHILADELPHIE

 Mercredi 28 avril 1954
- BUDD à PHILADELPHIE

Jeudi 29 avril 1954
- Départ pour BUDD DETROIT

Vendredi 30 avril 1954
- BUDD à DETROIT


Samedi 1er mai 1954
- WARREN PLASTIC

Lundi 3 mai 1954 
- LINCOLN MERCURY
- assemblage carrosserie

Mardi 4 mai 1954
- ARTHELD ZENNEN

- NINE-MILES (Chrysler)
- CHRYSLER
- assemblage carrosserie Warren


- Le matin
- après-midi

- Le matin
- Après midi

matin et 
l'après-midi

- Le matin

- Après-midi

- La journée


- Le matin
-Après-midi


 - Le matin


- Après-midi


Présentation à la Direction
Visite rapide de l'ensemble de l'usine

Les relations sociales
Les ateliers d'outillages,
L'atelier de modelage et plâtre,
L'Atelier de plastiques.

Les Ateliers de fabrication presses tôlerie
Le Laboratoire,
Le centre de formation du personnel.

- A notre arrivée, départ pour WARREN PLASTIC.
Introduction de MM. TABOUREAU et LOUCHARD.

Présentation à, la Direction,
Visite des services études sur grand plan,
Atelier de petites maquettes
et fabrication de pièces stratifiées.
Visite des Ateliers de fabrication.

Visite mise au point des commandes
passées travail de MM. TABOUREAU & LOUCHARD

Visite des ateliers assemblage - peinture
Visite des ateliers assemblage.

Photographie du grand plan
et reproduction sur tôle aluminium.
Visite Atelier emboutissage
Atelier assemblage.

 Page 5 du document d’origine

Mercredi 5 mai 1954
-
BRIGGS Emboutissage
- DE SOTO Emboutissage
- FISCHER construction
- outillage

Jeudi 6 mai 1954 
- FISCHER PONTIAC Chevrolet

Vendredi 7 mai 1954 
- KISH-PLASTIC


- RENAUD--PLASTIC


 Samedi 8 mai 1954
- VOYAGE à BUFFALO

Lundi 10 mai 1954 
- FORD-BUFFALO


- Le matin et 
 l’après-midi
- Après-midi


- Le matin
- Après-midi

- Le matin :


- Après-midi


Atelier emboutissage
Atelier emboutissage
Ateliers outillage
modelage
plastique

Atelier emboutissage et assemblage
Départ pour Lansing
Arrivée de MM.. TABOUREAU & LOUCHARD
par le train venant de WARREN PLASTIC

Mise en place et programme de
MM. TABOUREAU et LOUCHARD
Visite atelier
Visite des ateliers, détails sur 1a fabrication
et programme de séjour
MM. TABOUREAU et LOUCHARD


Ateliers emboutissage et tôlerie

:   :Suite de la sélection : page 21 du document d’origine

Retour à "Documents" Page suivante